Contactez-nous instagram twitter facebook courriel

Archives du mot-clé écriture

Solange aime la routine

Solange aime les routines. Solange aime débuter sa journée toujours de la même façon : trois sucres deux crèmes pour Paul qui ferait mieux de surveiller sa haute tension et un café noir pour elle. Avant, il y avait les verres de jus : un pomme et un orange. Mais Julie et Patrick sont partis depuis longtemps déjà. Peut-être, même, qu’ils ne boivent plus de jus. Solange n’en sait rien.

Tous les dimanches matin et les mardis après-midi, Solange prend la rue Saint-Gabriel, puis la rue Scott jusqu’à l’intersection de la rue Saint-Jean. Elle traverse Saint-Jean à petits pas pressés. Elle entre dans l’église et s’assoit dans le quatrième banc. Les yeux fermés, elle écoute la voix monocorde du curé.

Après la messe, elle s’assoit sur un des bancs devant l’église. Le mardi, elle entend les éclats des rires enfantins qui s’échappent de la cour clôturée de l’école tout près. Maintenant, Solange sait en reconnaître certains rien qu’à leurs cris. Le petit cristallin c’est Aurélie, le gros rire gras d’enfant qui est devenu un ado trop rapidement, c’est Julien. Et, son préféré, c’est un rire qui transcende les frontières, celui de Dimitri, petit Russe au regard affamé.

Solange adore les enfants. Mais depuis que les siens sont grands, elle n’en a plus à aimer.  Aucune petite frimousse aux joues rosies par le froid qu’elle peut appeler les siennes. Elle aimerait bien être grand-mère, mais y met peu d’espoir. Patrick préfère son boulot et Julie préfère les femmes en série et anonymes.

Aujourd’hui, Solange assise sur son banc profite des rayons du soleil, fidèle à son habitude. Elle regarde sa montre et se lève. Paul va bientôt rentrer elle ferait mieux de ne pas tarder. Solange sort de sa poche un morceau de gâteau.  Elle vérifie que personne ne la regarde et se dirige vers la grille de la cour d’école. Aujourd’hui, elle repart avec Dimitri et lui servira un verre de jus tous les matins. Solange aura un petit fils, coûte que coûte.

 

Alors Dimitri, orange ou pomme?

Share on FacebookTweet about this on Twitter

L’écriture permet l’absence

Logo de la duchesse BlacuttL’écriture dans l’espace est une manière de rendre visible l’invisible.

D’aimer à voix haute au gré du son de nos viscères.

Je suis peintre avant tout. Au début de tout.

« (Moi pis Montcalm)

Montcalm c’est le bar Mon calme et le resto Ciel!, entre les deux, il y a un monde à découvrir. Les gens qui fouillent dans les poubelles de la ruelle pis les maisons anglaises de la rue Jeanne-d’Arc. Ici, j’ai 5 ans pis 35 en même temps. Le vent est aussi fort qu’à l’époque sur les grandsboulevards qui traversent le quartier. La rue qui porte ce nom est bonne à manger. Pis juste au bout, il y a les plaines. C’est comme Central Park, mais il y a le fleuve à regarder. Mon quartier c’est des trottoirs pour marcher, des arbres pour s’évader pis du silence pour penser. Mon quartier c’est easy à voyager, le 800, le 7 n’importe quand ça se prend au coin de la rue Cartier.

Mon quartier c’est du bon pain du bon vin pis des églises pour prier.

Mon quartier c’est des écoles secondaires qui parlent anglais.

Mon quartier, c’est le pédibus pour les minis emmitouflés qui vont à l’école à côté.

Mon quartier, c’est les bagels, le café, la lingerie, la pharmacie, les lunettes pis Sillons qui ne meurt pas lui.

Mon quartier, c’est le théâtre, le Grand Théâtre et la maison de l’opéra. Mon quartier? Air frais en tout temps et poubelles le lundi.

Mon quartier pis ses familles de Montcalm.

Mon quartier pis ses célibataires de Montcalm.

Mon quartier pis ses retraités de Montcalm. Ce quartier où la vie n’a pas tant changé depuis que j’y suis née. À part, peut-être la Grande Allée qui a remplacé ses pavés. Sur cette rue, le Musée est devenu national et maintenant il s’agrandit. Qu’en est-il de moi dans mon quartier? Comme duchesse je veux être nommée? Je veux représenter la minorité que je suis dans mon quartier. Une femme qui marche avec sa poussette vide. Les joies de la modernité. Je ne suis pas fonctionnaire comme la majorité dans les cafés. Je ne suis pas blanche. Je ne suis pas comme la majorité. Voilà, pourquoi je veux être duchesse de mon quartier? Celui que j’aime avec le ventre et qui est ma seule demeure. »

Duchesse Blacutt, celle de Montcalm

La duchesse Blacutt et son téléphone

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Merci à nos partenaires