Contactez-nous instagram twitter facebook courriel
La revengeance des duchesses

PHOTOS

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Votez pour votre duchesse!

  • Émilie Rioux (Limoilou) (27%)
  • | 2 235 Votes
  • Catherine Ferland (Duberger–Les Saules) (26%)
  • | 2 151 Votes
  • Jeanne Larocque-Jeffrey (Saint-Jean-Baptiste) (12%)
  • | 991 Votes
  • Isabelle Cormier (Saint-Roch) (10%)
  • | 850 Votes
  • Andréanne Wahlman (Saint-Sauveur) (6%)
  • | 462 Votes
  • Marie-Claude Savoie (Beauport) (6%)
  • | 456 Votes
  • Arthy Le Robot (Saint-Malo) (5%)
  • | 410 Votes
  • Jessica Landry (Ville Vanier) (4%)
  • | 361 Votes
  • Andrée-Anne Blacutt (Montcalm) (4%)
  • | 314 Votes

Merci!

N'oubliez pas que vous avez droit à
un vote par personne, par jour. À demain!

Loading ... Loading ...

Andrée-Anne Blacutt

Montcalm

 

Avec plaisir,

Photo@aablacutt 2015, 9 flowers.

Photo : aablacutt 2015, 9 flowers.

Photo@aablacutt 2015, diadème.

Photo : aablacutt 2015, diadème.

 

Marcher, Montcalm

Pour s’y plaire.

 

 

Dans mon appartement devant les plaines j’ai enterré le déplaisir de la mort qui s’était pointé pendant que j’apprenais à faire des colliers de perles.

 

Je me souviens aussi d’avoir touché ton front d’homme mort dans une maison pas loin.

 

Puis, j’ai marché cet été-là avec ma jupe rose vraiment trop grande, mais elle était de lin. Plusieurs couches de lin.

 

Et j’ai marché.

 

J’ai décidé de marcher pour passer à la prochaine étape.

 

Pour l’aimer celle-là, celui-là, ceux-là; pour les aimer.

 

« Ce quartier est immense. »

 

Il faut simplement marcher et puis parler à ceux qui s’y trouvent.

 

Chaque affaire de patate frite est une rupture de ton qui me fait plaisir.

 

Acheter du fromage bleu, du pain frais et du chocolat pas cher à la pharmacie c’est aussi un plaisir.

 

Le plaisir d’aller dans un atelier où les robes et les jupes sont faites sur mesure non pas par snobisme, mais par choix.

Choisir de porter un vêtement fait ici c’est intelligent.

 

Cet été je vais aller faire un pique-nique en bicyclette dans le parc sur les plaines et je vais entendre les voix d’Anne-Marie, de Nathalie et de Rémy, non pas parce que je suis folle, mais parce qu’en regardant la prison je vais me souvenir d’y avoir été avec eux.

 

L’architecture permet cet ancrage des moments magiques (petit pouding), des conversations et du savoir partagé dans la mémoire.

 

La mort est difficile à vaincre. Ma seule arme pour y arriver c’est l’art.

 

Ici, la duchesse Blacutt de Montcalm

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Une amoureuse d’Iron Maiden

IMG_20150111_193307-nathalie-thibault

Carte d’identité

Archiviste de formation, Nathalie est à l’emploi du Musée national des beaux-arts du Québec depuis 1987. Elle est responsable de la gestion documentaire et des archives. Elle possède un baccalauréat en histoire de l’art (majeure) et en archivistique (mineure) de l’Université Laval. De plus, elle a complété un diplôme de deuxième cycle en muséologie en 2003 ainsi qu’un microprogramme en gestion de l’information numérique de l’Université du Québec à Rimouski. Elle a développé une expertise particulière pour les fonds d’archives privés d’artistes, de collectionneurs et de galeristes.

 

Les chroniques de la duchesse de Montcalm

Propos : Nathalie Thibault
Conception : Andrée-Anne Blacutt
Montage: Anne-Marie Bouchard, artiste
Caméra : Franie-Éléonore Bernier

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Définir un mot, le nommer de l’intérieur

Photo@aablacutt, Atelier 2015

Photo : aablacutt, Atelier 2015

Pourquoi participer à la Revengeance des duchesses?

Parce que je veux photo@aablacutt-duchessemontcalm-mnbaq1-champ-de-bataille-autoportrait-webpartager ce que je vois, mais après l’avoir passé sous mes filtres.

Artiste documentariste? C’est une manière de me définir.

Elle part.

Je pars (comme partir sur la route). Toujours de ce qui existe, de ce qui est là, de ce qu’elle a vu.

Travaillant à associer, à documenter et à synthétiser pour raconter.

 

J’ai une formation en recherche-création en arts visuels (maîtrise) sur le thème de la mise en espace de narration utilisant le motif décoratif, la musique et la voix. Puis, j’ai mené de front d’autres activités, réalisatrice, directrice artistique pour la télévision (projet que je conçois en équipe) à caractère culturel, et sur l’actualité (Tout le monde s’en fout et Archipels).
 Aussi, comme assistante artistique au Théâtre de l’Urd et conceptrice de costumes. Je suis créative, oui, mais je veux surtout rendre opérationnelles mes qualités empiriques, c’est-à-dire faire une bonne recherche : trouver des sujets, les étayer et construire sur ces bases une documentation pertinente dans le but d’informer, par le biais de l’image ou du son. La cible : éveiller la curiosité.

Photo@aablacutt, 2015

Photo : aablacutt, chantier 2015

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Fragment du lancement : La peinture permet l’absence

photo@aablacuttprocessus-bloc-blog-duchesse

Photo : aablacutt, Bloc de tapisserie

SCapture d’écran 2015-01-11 à 16.04.22i je vous parle de Montcalm, je vous parle de mon rapport à ses paysages et à la déambulation que j’y fait comme un rituel. Quand je dis que la peinture permet l’absence c’est en effet ce qui m’intéresse de la peinture. Ce qu’elle laisse de trace, d’archive et donc de mémoire sur la vie des femmes et des hommes.  Tandis que sur scène c’est le contraire. C’est l’éphémère qui prend place dans la mémoire. Pour cette Prestation j’avais l’intention de vous montrer ce qui se passe dans ma tête avant, pendant et après l’acte de peindre. Non pas comme de la peinture en direct parce que je crois que peindre est un geste intime. Ce que je vise à faire sentir par la voix, la couleur, le mouvement, etc. c’est ce qui se passe en moi pendant que je marche dans mon quartier, puis dans mon atelier.

Photo@aablacutt 2015, Les plaines

Photo : aablacutt 2015, Les plaines

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Chronique de Montcalm : une rencontre avec Rémy Charest

Photo@aablacutt 2015, Rémy Charest

Rémy Charest écrit sur le vin et la gastronomie depuis 1997, dans des publications comme Le Devoir, Coup de Pouce, Châtelaine, Le Journal de Montréal, Chacun son vin et Cellier, entre autres. Il contribue à Bien dans son assiette, une émission consacrée à l’alimentation à la radio de Radio-Canada. Auparavant, il a été correspondant à Québec pour le journal Le Devoir et rédacteur en chef-fondateur de Voir Québec. Il a également publié et traduit plusieurs livres.

Photo@aablacutt 2015, Rémy Charest

Photo : aablacutt 2015, Rémy Charest

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Je veux un stage

Il y a quelque temps j’en voulais un.

Andrée-Anne Blacutt, duchesse de Montcalm

Photo : Cathy Lessard, Andrée-Anne Blacutt, duchesse de Montcalm 2015

Je l’ai eu pour me mettre en scène en hommage à mon territoire. Un petit. Un mini. L’espace de quelques rues.

Je peins ici dans mon quartier. Montcalm!

Je mets ma face dans ta face. Je mets ma face dans le vent. Celui de la rue. J’habite dans un endroit comme en voyage. Un regard neuf et une vie à construire à chaque sortie.

Photo@aablacutt 2015, Nathalie Thibault

Photo : aablacutt 2015, Nathalie Thibault

Photo@aablacutt 2015, Anne-Marie Bouchard, Historienne

Photo : aablacutt 2015, Anne-Marie Bouchard, historienne

Photo@aablacutt 2015, maquette au MNBAQ

Photo : aablacutt 2015, maquette au MNBAQ

Photo@aablacutt 2015, coin tempête

Photo : aablacutt 2015, coin tempête

Photo@aablacutt 2015, L'ex-Concorde

Photo : aablacutt 2015, l’ex-Concorde

Photo@aablacutt 2015 (gratte-ciel)

Photo : aablacutt 2015, gratte-ciel

Je veux un stage voilà l’univers est averti. Pour y faire quoi? Je vous laisse le soin de le découvrir au fils de mes billets.

ciao,
aablacutt

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Merci à nos partenaires